Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Philatélie Passion

Eduard BUCHNER, Prix Nobel de Chimie en 1907 et Albert Abraham Michelson, Prix Nobel de Physique en 1907

13 Mars 2021 , Rédigé par Claude Publié dans #Prix Nobel de Chimie, #Prix Nobel de Physique

Eduard BUCHNER
20 mai 1860 à Munich (Allemagne) - 13 août 1917 à Focsani (Roumanie
Prix Nobel de Chimie en 1917
 
Albert Abraham MICHELSON
19 décembre 1852 à Strelno (Allemagne)
 9 mai 1931 à Pasadena, Californie (Etats Unis)
Prix Nobel de Physique en 1907
 

 

En 1884, Eduard Buchner commence ses études de chimie avec Adolf von Baeyer et de botanique avec le professeur Karl Wilhelm von Nägeli à l'institut de botanique de Munich. Après une période où il travailla avec Otto Fischer à Erlangen, il reçoit son doctorat de l'université de Munich en 1888. En 1897, il résout une question débattue depuis longtemps en prouvant que les organismes vivants qui provoquent la fermentation alcoolique ne le font qu'indirectement : on peut obtenir la fermentation alcoolique en l'absence de cellules de levure, à l'aide d'une substance non vivante sécrétée par la levure. Il donne à cette substance (qui, selon une terminologie ultérieure, est un complexe enzymatique), le nom de zymase.
En 1907 le prix Nobel de chimie « pour ses travaux en biochimie et sa découverte de la fermentation non cellulaire.
 
Beaucoup des travaux de Michelson visaient à établir la vitesse de la lumière par rapport à un système de référence absolu hypothétique. On considère à l'époque que l'univers est plongé dans l'éther, support de propagation de la lumière. Michelson s'attendait à ce que la vitesse de la lumière dépende du mouvement de la Terre par rapport à l'éther, ce qui le conduit à utiliser un système interférométrique4.

Cette mesure de vitesse à effectuer l'a mené à élaborer un interféromètre : en faisant interférer deux rayons issus d'un même rayon puis suivant des trajectoires orthogonales, Michelson pu étudier les franges d’interférence et leur variation lors de la rotation de son appareil pour en déduire le retard des rayons séparés.

 Il reçoit en 1907 le prix Nobel de physique.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article