Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Philatélie Passion

Philipp LENARD et Adolf von BAEYER, Prix Nobel de Physique et de Chimie en 1905

12 Mars 2021 , Rédigé par Claude Publié dans #Prix Nobel de Chimie, #Prix Nobel de Physique

Philipp LENARD
Prix Nobel de Physique en 1905
Adolf von BAEYER
Prix Nobel de Chimie en 1905

Philipp Lenard (7 juin 1862 - 20 mai 1947), est un physicien allemand et étudiant de H. Hertz. Avec le tube à fenêtre stimulé par Hertz, Lenard a pour la première fois permis d'étudier les rayons cathodiques en tant qu'électrons libres quelles que soient leurs conditions d'origine, ce qui lui a permis de clarifier la nature de ces rayons. Tout comme le fait que la vitesse des électrons déclenchés photo-électroniquement ne dépend pas de l'intensité, mais de la fréquence de la lumière qui se déclenche, créant ainsi la base expérimentale pour le broyage photoélectrique d'Albert Einstein. Il était également important de prouver que le véritable centre de force de l'atome est concentré dans une zone centrale qui est minuscule par rapport au diamètre atomique, ce qui a ensuite été vérifié par E. Rutherford par d'autres moyens. Lenard a également travaillé à élucider le mécanisme de la phosphorescence et à prouver que l'électron doit avoir une certaine énergie minimale pour avoir un effet ionisant. Il a également présenté l’ "Elektronvolt" (eV) "comme une mesure d'énergie en physique. Lenard a reçu le prix Nobel de physique pour 1905.

Adolf von Baeyer est né à Berlin le 31 octobre 1835. Il est le fils de Johann Jacob Baeyer, officier prussien et géomètre. Il étudie dans un premier temps les mathématiques et la physique à l'université de Berlin. Il déménage par la suite à Heidelberg pour étudier la chimie avec Robert Bunsen. Il obtient un poste de professeur en 1866 à l'université Humboldt de Berlin. Il devient en 1871 professeur à l'université de Strasbourg. En 1875, il succède à Justus von Liebig en tant que professeur de chimie à l'Université de Munich, où un nouveau laboratoire venait d'être construit.

Il fera aussi des études sur les polyacétylènes, les sels d'oxonium, les composés nitrosos (1869), ainsi que sur les dérivés de l'acide urique (1860 et années suivantes), avec en particulier la découverte de l'acide barbiturique (1864), composé souche des barbituriques. Il fut le premier à trouver la formule correcte de l'indole en 1869, dont il avait décrit la synthèse trois ans plus tôt.

Ses travaux sont récompensés par le Prix Nobel de Chimie en 1905.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article