Philatélie Passion

Les timbres-poste durant l'inflation en Allemagne

16 Avril 2021 , Rédigé par Claude Publié dans #Histoire de la Poste allemande

Toutes les explications concernant cette inflation sont données dans la vidéo ci-dessous (en anglais mais sous-titrée en français). 

Cela a bien commencé avec la série  "Mineur" et "Moissonneur", 5 Marks, 10 Marks, 20 Marks et 40 Marks. A partir du 1er mars 1923, une lettre expédiée localement coûte 40 Marks.

Nouveau graphisme des timbres pour tenir compte des grands chiffres - l'envoi d'une lettre coûte 100 Mark à partir du 1er août 1923.

Le graphisme a été amélioré et quatre cors de postillon ont été ajoutés dans les coins des timbres.

L'inflation s'est très nettement accélérée. Des valeurs existantes ont été surimprimées  et la même surimpression a été utilisée sur des timbres de base différents, comme par exemple 75000 Marks sur 400 Marks et 75000 Marks sur 1000 Marks.
Le timbre de 250000 Marks sur 500 Marks est apparu le 20 septembre 1923. 250000 Marks étaient juste suffisants pour affranchir une lettre normale de 20 grammes dans le trafic de longue distance à cette date.

Deux timbres d'inflation avec un type de séparation particulier : non pas perforés, mais "troués", un type de séparation que l'on ne trouve aujourd'hui que sur les vignettes ou les timbres de réduction.

À partir du 1er octobre 1923, une lettre de 20 grammes en trafic interurbain coûte 2 millions de marks.

L'administration postale a prouvé qu'elle avait des nerfs et qu'elle savait s'adapter à toutes les situations. Elle a créé un motif de timbre de base - le motif dit du "chapeau de paille", à savoir une rosace à quatre lignes qui ressemble quelque peu à un chapeau de paille, avec dans les coins des cornes de poste.

Ce modèle de base était imprimé en différentes couleurs, puis avec l'impression de la valeur faciale, qui augmentait constamment. 

Au moins, la Poste est restée flexible avec cette méthode et n'a dû recourir à la surimpression de dessins provisoires qu'à la dernière extrémité.

Soit dit en passant, à partir du 1er novembre 1923, le tarif d'une lettre internationale de 20 grammes était de 200 millions.
Cette série au "motif chapeau de paille" portait déjà en elle un germe d'espoir, car le 1er décembre 1923, avec l'introduction du Rentenmark, les timbres avec la nouvelle monnaie furent également émis dans cette version.

Cependant, une lettre de 20 grammes en trafic longue distance ne coûte alors que 10 pfennigs du Rentenmark nouvellement introduit : le futur Reichsmark.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article