Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
Philatélie Passion

Kofi Annan, Secrétaire Général des Nations-Unies et Prix Nobel de la Paix en 2001

1 Mai 2021 , Rédigé par Claude Publié dans #Personnages célèbres, #Prix Nobel de la Paix

Koffi Annan
Vivre, c'est choisir. Mais pour bien choisir, il faut savoir qui l'on est et ce que l'on représente, où l'on veut aller et pourquoi on veut y arriver.

_______________________________________

Kofi Atta Annan naît le 8 avril 1938 à Kumasi ancienne capitale de l'empire Ashanti alors colonie britannique de la Côte-de-l'Or, (aujourd'hui le Ghana) dans une tribu aristocratique. Il est décédé le 18 aout 2018 à Berne (Suisse).

En 1993, il est promu sous-secrétaire général de Boutros Boutros-Ghali, responsable du département du maintien de la paix. Il est critiqué pour sa passivité lors du génocide au Rwanda, ce dont il s'excuse ensuite en 1999. En août 1995, il donne son accord pour que l'OTAN bombarde des positions serbes en Bosnie, l'opération permettant ensuite de conclure les accords de Dayton. Les États-Unis le soutiennent alors pour succéder à Boutros Boutros-Ghali.

Il commence son premier mandat de secrétaire général de l'ONU le 1er janvier 1997.

En 1998, il va à Bagdad tenter une médiation avec le président Saddam Hussein, accusé par les États-Unis de Bill Clinton et le Royaume-Uni de Tony Blair de cacher des armes chimiques. La rencontre est un succès.

Le 29 juin 2001, sur recommandation du Conseil de sécurité, l'Assemblée générale le réélit par acclamation pour un second mandat, qui débute le 1er janvier 2002 et qui s'achève au 31 décembre 2006.

Il critique la guerre en Irak menée par les États-Unis de George W. Bush, avec lequel il s'entend pourtant bien, et rejoint les efforts du président français Jacques Chirac dans son opposition au conflit.

Dans son discours d'adieu au poste de secrétaire général auquel lui succède le Sud-Coréen Ban Ki-moon à la fin du mois de décembre 2006, Kofi Annan fustige la politique des États-Unis qu'il appelle à suivre la voie du multilatéralisme en acceptant notamment l'élargissement du Conseil de sécurité et à respecter les droits de l'Homme « jusque dans sa lutte contre le terrorisme ».

Il reprend la formule historique de l'ancien président des États-Unis Harry Truman dont il invite les dirigeants actuels à suivre l'exemple : « la responsabilité des grands États est de servir et non pas de dominer les peuples du monde ». Il s'installe ensuite à Genève.

Il meurt le 18 août 2018 en Suisse dans un hôpital de Berne, à l'âge de 80 ans, après une courte maladie.

Kofi Annan a eu des obsèques nationales le 13 septembre 2018 au Ghana, où il a été inhumé.

Source : Wikipedia

compteur de visite

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article